Instagram & Droit d’auteur

C’est une mauvaise expérience sur le réseau Instagram qui m’inspire cet article qui vous sera peut-être utiles si vous avez la malchance de vivre cette mésaventure.

Il y a quelques jours alors que je scrollais le fil d’actualité de mon compte insta, une de mes photos c’est affichées sous le hashtag «photographeannecy» auquel je suis abonnée. Je suis alors frappée par deux questions :

Comment pourrais-je auto-apparaitre sur mon fil d’actu ? Qu’est ce que cette vieille photo publiée 2 mois auparavant faisait là maintenant ?

En regardant de plus près, j’ai constaté que le nom d’utilisateur n’était pas le mien et en regardant carrément de plus près, que ce compte utilisait ma photo de profil pour la sienne et que 100% des photos composant son feed étaient des photos dont je suis l’auteur et publiées sur mon propre compte.

Il n’a pas fallu longtemps pour que je comprenne que je vivais là une violation du droit d’auteur. Mais parlons surtout du casse-tête pour signaler la supercherie à Instagram. Me basant d’abord sur une usurpation d’identité, j’ai signalé le compte via la procédure la plus rapide : les trois petits points en haut à droite puis, signaler le compte, contenu inapproprié et ensuite, usurpation de mon identité et j’ai encouragé mes follows à faire cette manipulation en masse.

Mais rien… nada… compte encore actif 24h plus tard et rien de changé. Parallèlement via facebook j’ai utilisé le formulaire que je jugeais adéquat : https://help.instagram.com/contact/636276399721841 avec envoi de ma photo d’identité pour finalement me voir refuser ma requête :

Nous ne pouvons pas vous donner accès à ce compte ni donner suite à votre demande, car nous n’avons pas reçu une pièce d’identité correspondant aux informations répertoriées dans ce compte.

Forcément, puisque le compte est à un autre nom et de toutes évidence, que les données de connexions sont différentes.

Je comprends alors que malgré la similitude à 95% des deux comptes, il ne s’agit pas d’une usurpation d’identité mais d’une violation de droit d’auteur, un vulgaire copié/collé de mes images et de leurs légendes. Plusieurs recherches web plus tard, je trouve un nouveau formulaire me permettant de signaler une à une les photos « volées » : https://help.instagram.com/contact/372592039493026

Quelques heures après, je recevais un mail me confirmant mon signalement et les photos étaient retirées. Toutefois Instagram n’a pas supprimé le compte du voleur, ils ont juste supprimé les images volées. Reste donc mon visage en photo de profil sur le faux-compte que j’ai bloqué pour qu’il ne puisse pas récupérer de nouvelles images.

Cela m’a tout de même interrogé sur le retour au copyright/signature sur les fichiers, une méthode qui semble disparaitre de plus en plus des photos en ligne à en juger tous les photographes auxquels je suis abonnée. Outre la potentielle dissuasion du vol, cela permet dans le cas contraire que les spectateurs voient tout de même le nom de l’auteur de la photo et cela constitue un facteur aggravant s’il est rogné.

Par ailleurs, j’ai pensé rapidement à mes ami.e.s ayant des comptes plus personnels non verrouillés en m’interrogeant sur l’impact de ce genre de fraude dans un cadre relevant davantage de la vie privée et des dégâts que cela pourrait causer.

Au final, grâce à mes recherches, j’ai découvert et je me suis inscrite sur Pixsy (en anglais) un site qui se charge de surveiller et d’attaquer les voleurs d’images à votre place. Une technologie de scan du web permettant de retrouver des corrélations d’images en comparant avec vos espaces web.

Fort heureusement, après 14 ans dans le monde de la photo et de partage en ligne je n’ai rencontré que quelques cas de figure réglés à l’amiable avec des voleurs clairement identifiés, mais c’est la première fois que je dois faire appel aux formulaires en ligne et que j’apprends trois mots en allemand.